Égypte : La complaisance du gouvernement français envers al-Sissi

Quand le maréchal Sissi rend visite au président Macron, il rentre rarement au Caire les mains vides : de sa visite officielle à l’Élysée en décembre 2020, il a rapporté la croix de la Légion d’honneur ; en mai dernier, c’est avec un contrat d’achat de 30 nouveaux avions Rafale qu’il est revenu en Égypte.

Ce contrat illustre pour le ministère des armées « le caractère stratégique du partenariat que la France entretient avec l’Égypte, alors que nos deux pays sont engagés résolument dans la lutte contre le terrorisme et œuvrent à la stabilité dans leur environnement régional. » Mais ce soutien occidental au régime égyptien contribue à renforcer le sentiment d’impunité du président Al-Sissi dans la répression des droits civils exercée contre la population égyptienne, sous couvert de lutte anti-djihadiste.

Lisez la suite et soutenez un média indépendant et sans publicité

Choisissez votre formule, sans engagement, désabonnement facile

Je m’abonne

Accès illimité aux contenus du site

Des analyses graphiques pour prendre du recul sur les grands sujets de l’actualité

Des chroniques et des interviews de personnalités publiques trop peu entendues

Des synthèses d’ouvrages dans notre bibliothèque d’autodéfense intellectuelle

Et bien plus encore…