Le capitalisme contre la démocratie et la sphère privée

Après avoir vu pourquoi il était impossible de moraliser le capitalisme en se concentrant sur le champ strictement économique, ce second article explique, à partir des écrits de Christopher Lasch, comment les libéraux ont échoué à protéger la sphère privée, à commencer par la famille, et analyse les effets du libéralisme moderne sur la démocratie.

Vous avez manqué la première partie de cette analyse ? Cliquez ici pour la découvrir

Lisez la suite et soutenez un média indépendant et sans publicité

Je m’abonne

Accès illimité au site à partir de 1€

Des analyses graphiques pour prendre du recul sur les grands sujets de l’actualité

Des chroniques et des interviews de personnalités publiques trop peu entendues

Des synthèses d’ouvrages dans notre bibliothèque d’autodéfense intellectuelle

Et bien plus encore…