« LA MONDIALISATION PERMET AUX GRANDES BANQUES DE TENIR L’ÉCONOMIE » Francis Mer

Pour l'ancien ministre de l’Économie, les représentants politiques sont inéluctablement amenés à privilégier leur intérêt personnel plutôt que celui de la nation. Ils restent trop faibles pour tenir tête au monde financier et passent largement à côté de notre responsabilité envers le futur. Dans cet entretien inédit réalisé par Olivier Berruyer en 2013, Francis Mer dénonce les dérives d'une ouverture internationale qui « a permis à quelques banques de tenir la machine économique mondiale entre leurs mains », et qui « ne peut raisonnablement plus durer » face à un capitalisme sur le déclin, convaincu à tort d'être « le seul modèle sans alternative concurrente ».

Ancien ministre de l’Économie, des Finances et de l’Industrie, Francis Mer est un homme politique issu du milieu industriel. Sorti de polytechnique, il occupera notamment les postes de Directeur général adjoint du groupe Saint-Gobain (1978-1986), Président d’Usinor Sacilor (1986-2002) ou Président du conseil de surveillance du groupe Safran (2007-2011).

Lisez la suite et soutenez un média indépendant et sans publicité

Je m’abonne

Accès illimité au site à partir de 1€

Des analyses graphiques pour prendre du recul sur les grands sujets de l’actualité

Des chroniques et des interviews de personnalités publiques trop peu entendues

Des synthèses d’ouvrages dans notre bibliothèque d’autodéfense intellectuelle

Et bien plus encore…