PROPAGANDE, MÉDIAS ET DÉMOCRATIE - Noam Chomsky et Robert W. McChesney

Selon une approche sociohistorique et sociopolitique, ces trois textes tentent d’expliquer le fonctionnement moderne de la propagande et son rôle dans les relations entre les citoyens et l’univers politico-médiatique.

Podcast

Réservé aux abonnés

Propagande, Médias et Démocratie (2006) regroupe trois contributions : l’opuscule Media Control : The Spectacular Achievements of Propaganda (1991) par Noam Chomsky ; son allocution The Journalist from Mars: How the ‘war on terror’ should be reported, prononcée le 23 janvier 2002 à l’occasion des quinze ans du groupe de surveillance des médias, Fairness and Accuracy in Reporting (FAIR), à New York ; et enfin l’opuscule Corporate Media and the Threat of Democracy (1997) par Robert McChesney.

Ce qu’il faut retenir :

  1. Chomsky, « Media Control: The Spectacular Achievements of Propaganda » :

L’histoire de la propagande montre comment les médias ont joué un rôle déterminant dans l’orientation de l’opinion publique. Contrairement à la conception que l’on se fait de la démocratie, les médias ne sont ni indépendants ni libres, mais, fortement liés au pouvoir politique, défendent les intérêts des dominants. Le modèle de propagande s’élabore en 1917, lorsque le Président Wilson utilise les médias pour diaboliser l’ennemi germanique. Ces pratiques s’appuient sur la croyance de nombreux intellectuels dans la dangerosité du peuple, qui doit être encadré. La naissance de l’industrie des relations publiques dans les années 1920-1930 marque la consécration des techniques de manipulation des foules.

  1. Chomsky, « The Journalist from Mars: How the ‘War on Terror’ should be reported » :

Si un martien arrivait sur terre, il constaterait que la guerre contre le terrorisme a débuté dans les années 1980, lorsque R. Reagan était au pouvoir. Depuis, les dominants manipulent les mots, comme « terrorisme », pour fabriquer le consentement des dominés. Le traitement médiatique de la politique étrangère américaine, caractérisé par cette aliénation du sens des mots, permet à la fois de justifier les actions du gouvernement des États-Unis, et de diaboliser ses ennemis.

  1. McChesney, « Corporate Media and the Threat of Democracy » :

Selon Jürgen Habermas, la démocratie n’est possible qu’en présence d’un espace public, qui permet la délibération collective sur la chose publique. Il est défini comme « un bien indépendant du contrôle de l’État et du milieu des affaires ». C Or, il existe des liens étroits entre cet espace public et les sphères politiques et économiques. Ce phénomène a considérablement modifié le contenu et les stratégies des médias : appauvrissement de la culture politique, omniprésence des messages publicitaires et multiplication des programmes de divertissement. La démocratie, sans espace public indépendant, se trouve en grave danger.

Lisez la suite et soutenez un média indépendant et sans publicité

Je m’abonne

Accès illimité au site à partir de 1€

Des analyses graphiques pour prendre du recul sur les grands sujets de l’actualité

Des chroniques et des interviews de personnalités publiques trop peu entendues

Des synthèses d’ouvrages dans notre bibliothèque d’autodéfense intellectuelle

Et bien plus encore…