CHAMPIONNE DE LA DÉFORESTATION, LA CHINE A EXTERNALISÉ LE MASSACRE DES FORÊTS

Alors que la Chine a pris des mesures fortes pour protéger ses propres forêts naturelles, sa demande en bois, déjà excessive, n'a cessé d'augmenter sur le marché international. Surexploitation, dégradation, déforestation, changement d'utilisation des sols pour cultiver du palmier à huile ou d’autres produits "rentables" : la Chine est accusée dorénavant de piller les forêts du monde, y compris celles de France. 

Après des décennies de surexploitation des forêts, la Chine a pris des mesures restrictives pour restaurer les écosystèmes forestiers et leur résilience à travers le lancement, en 2000, du Programme de protection des forêts naturelles (NFPP), suite aux inondations mortelles des fleuves Yangtsé et Huang He dans le centre de la Chine en 1998. C'est en 2017 que la Chine finit par interdire complètement l'exploitation forestière commerciale de toutes les forêts naturelles appartenant à l'État sur l'ensemble du territoire chinois.

Lisez la suite et soutenez un média indépendant et sans publicité

Je m’abonne

Accès illimité au site à partir de 1€

Des analyses graphiques pour prendre du recul sur les grands sujets de l’actualité

Des chroniques et des interviews de personnalités publiques trop peu entendues

Des synthèses d’ouvrages dans notre bibliothèque d’autodéfense intellectuelle

Et bien plus encore…