LA FRANCE A SABOTÉ LA COP15 SUR LA BIODIVERSITÉ

La COP15 a marqué la fin de l’année 2022 en aboutissant à un accord dit « historique » pour mettre fin à la perte de la biodiversité et pour tenter de la restaurer d’ici 2030. D’après plusieurs ONG, cet accord a pourtant un goût amer et il est loin d’être à la hauteur des attentes face à un enjeu aussi important pour l’avenir de l’Homme sur Terre. Le déclin rapide de la biodiversité est à prendre au sérieux dès maintenant, mais manifestement, la France préfère se mettre des œillères et se ranger du côté des lobbies…

La 15e conférence des Parties (COP15) à la Convention sur la diversité biologique (CDB), présidée par la Chine, s’est tenue à Montréal, du 7 au 19 décembre 2022, et s’est conclue par l’adoption du Cadre mondial de la biodiversité de Kunming-Montréal. Ce dernier se décline en quatre grands objectifs et 23 cibles d’action à atteindre d’ici 2030, dont une d’entre elles est aujourd’hui au cœur des polémiques : la protection de 30 % des espaces terrestres et maritimes de la planète.

Lisez la suite et soutenez un média indépendant et sans publicité

Je m’abonne

Accès illimité au site à partir de 1€

Des analyses graphiques pour prendre du recul sur les grands sujets de l’actualité

Des chroniques et des interviews de personnalités publiques trop peu entendues

Des synthèses d’ouvrages dans notre bibliothèque d’autodéfense intellectuelle

Et bien plus encore…