AVEC MACRON, UNE FRANCE INGOUVERNABLE OU NON GOUVERNÉE ?

Selon bon nombre de commentateurs, l’absence de majorité absolue à l’Assemblée nationale pour le pouvoir en place ferait planer le spectre d’une France paralysée, rendue « ingouvernable » par la fragmentation partisane de la chambre nouvellement élue. Si cette perspective ne semble guère crédible, il existe cependant un risque réel de paralysie politique, pour des raisons beaucoup plus profondes.

Une étrange langueur présidentielle

Il y a d’abord eu une très tardive annonce de candidature, sur un mode résigné : « il va falloir y songer à un moment » ; une campagne sans programme, réduite à une poignée de meetings, avec des discours que l’esprit conquérant de 2017 avait désertés. Il y a eu ensuite une réélection convenue, entérinée par une cérémonie sans âme, où le Verbe présidentiel s’est abîmé dans des formules creuses : « un président nouveau » pour « un mandat nouveau ». Puis l’attente interminable de la désignation d’un nouveau Premier ministre, et enfin, l’échec relatif des élections législatives, par lequel les Français ont indiqué clairement les limites du pouvoir qu’ils confiaient à un président dont l’immense majorité ne souhaitait pas la réélection. Cet échec fut évoqué à l’occasion d’une prise de parole, quelques jours plus tard, qui étonna tout un chacun par son absence de contenu.

Lisez la suite et soutenez un média indépendant et sans publicité

Je m’abonne

Accès illimité au site à partir de 1€

Des analyses graphiques pour prendre du recul sur les grands sujets de l’actualité

Des chroniques et des interviews de personnalités publiques trop peu entendues

Des synthèses d’ouvrages dans notre bibliothèque d’autodéfense intellectuelle

Et bien plus encore…