LA BOMBE – Howard Zinn

Howard Zinn était lieutenant bombardier navigant pour l’armée de l’air américaine durant la Seconde Guerre mondiale. Au cours des conflits, il fut confronté à un phénomène de dépersonnalisation des tueries. Il reconnaît avoir lâché des bombes à plus de 9 000 mètres du sol, rendant l’opération plus impersonnelle que ce qu’elle n’était déjà. Plus tard, en lisant le compte rendu d’interviews de survivants du bombardement d’Hiroshima dirigées par John Hersey, Howard Zinn vécut une première crise de conscience, dont l’ouvrage susvisé fait état.

Biographie de l’auteur

Howard Zinn (1922-2010) est un historien et ancien combattant américain. Militant chevronné, il s’est engagé dans les mouvements suffragiste, pacifiste, syndicaliste et abolitionniste. Dans ses écrits, il offre ainsi une analyse critique et contestataire du pouvoir. Par exemple, dans Columbus, the Indians, and Human Progress (1992), il cherche à sensibiliser le public aux véritables motivations de Christophe Colomb. Avec Hiroshima: Breaking the Silence (1995), il tente de faire contrepoids aux discours prédominants aux États-Unis concernant le bombardement atomique du Japon. En décembre 2009, un mois avant sa mort, Zinn termine de rédiger The Bomb, son dernier acte de rébellion.

Lisez la suite et soutenez un média indépendant et sans publicité

Choisissez votre formule, sans engagement, désabonnement facile

Je m’abonne

Accès illimité aux contenus du site

Des analyses graphiques pour prendre du recul sur les grands sujets de l’actualité

Des chroniques et des interviews de personnalités publiques trop peu entendues

Des synthèses d’ouvrages dans notre bibliothèque d’autodéfense intellectuelle

Et bien plus encore…