LA PRIVATISATION DES GRANDES ÉCOLES SE POURSUIT

Très vivement critiquée par les étudiants, la décision de LVMH d’implanter un laboratoire de recherche sur le campus de l’École Polytechnique, sur le plateau de Saclay à Palaiseau, a finalement trouvé l’aval du conseil d’administration de l’École le mois dernier.

Depuis les années 2000, les universités et grandes écoles publiques, en quête de nouvelles sources de financements, sont de plus en plus enclines à signer des partenariats avec des multinationales, qui, sous couvert de mécénat, y trouvent surtout le moyen d’investir le monde de la formation et de la recherche, au détriment de l’indépendance de ces dernières.

Lisez la suite et soutenez un média indépendant et sans publicité

Je m’abonne

Accès illimité au site à partir de 1€

Des analyses graphiques pour prendre du recul sur les grands sujets de l’actualité

Des chroniques et des interviews de personnalités publiques trop peu entendues

Des synthèses d’ouvrages dans notre bibliothèque d’autodéfense intellectuelle

Et bien plus encore…