Soumission à l'autorité - Stanley Milgram

L'expérience de Milgram cherchait à faire prendre conscience du poids de l'autorité des les décisions des individus. L’auteur nous met ainsi en garde contre les abus de l’autorité et incite tout individu à rester fidèle à ses valeurs et à sa conscience.

audio

Podcast La synthèse audio

play
05:32
mutedownload
Réservé aux abonnés

Soumission à l’autorité (1974) est le compte rendu de la fameuse expérience de Milgram. Souvent simplifiée à l’extrême, cette expérience se compose en réalité de dix-huit expériences. Le chercheur s'efforce de démontrer la propension de l’Homme à se soumettre aveuglément à l’autorité, au point de commettre des atrocités moralement inacceptables. Chacune des variantes proposées lui permet d’affiner la compréhension des sources de l’autorité et les mécanismes psychiques qui sont à l’œuvre lorsque l’individu entre en état de subordination.

Ce qu’il faut retenir :

Selon les conditions d’une situation d’autorité où il existe un conflit intense entre sa propre conscience et l’ordre donné, les taux d’obéissance peuvent varier de 10 % à 92,5 %.

En situation d’autorité, les individus se trouvent en effet, plus ou moins complètement, dans un état « agentique ». Ils abandonnent leur libre arbitre et perdent le sens des responsabilités, pour se mettre au service de l’autorité.

Différents facteurs influent positivement ou négativement la décision finale de l’individu entre « obéir » ou « résister » :

- La proximité (spatiale et/ou temporelle) de l’acte avec ses conséquences et de l’autorité elle-même
- La légitimité de l’autorité,
- La présence ou non d’éléments contradictoires à cette autorité,
- La position du groupe,
- Le nombre d’intermédiaires (personnes ou instruments).
- L’idéologie dominante

Sans même mesurer la puissance dissuasive de mesures coercitives en cas de résistance (du fait du cadre universitaire de l’expérience), Milgram montre ainsi que toute personne, organisation ou institution, en mesure d’organiser un conditionnement adéquat, en contrôlant ou régulant une part de ces six leviers (voire tous, pour le cas d’un État disposant de solides organes de propagande) est capable de faire commettre n’importe quelle action aux individus sous sa sphère d’influence.

Lisez la suite et soutenez un média indépendant sans publicité

S’abonner
Accès illimité au site à partir de 1€
Des analyses graphiques pour prendre du recul sur les grands sujets de l’actualité
Des chroniques et des interviews de personnalités publiques trop peu entendues
Des synthèses d’ouvrages dans notre bibliothèque d’autodéfense intellectuelle
Et bien plus encore....

Déjà abonné ? Connectez-vous