TV LOBOTOMIE - Michel Desmurget

Cet ouvrage, publié en 2011, sensibilise aux effets néfastes de la télévision, une « laisse invisible » qui réduit nos cerveaux en esclavage.

Podcast

Réservé aux abonnés

En effet, en France, un spectateur moyen, de plus de 15 ans, passe plus de 3h40 devant la télévision, ce qui représente plus de 75 % de son temps libre, soit l'équivalent 56 jours dans l’année. Les médias audiovisuels exercent ainsi une profonde influence sur nos comportements, formatant « une opinion molle, une pensée loukoum », selon l’expression de Jean-Paul Brighelli. L’accélération du mouvement qui caractérise l’univers audiovisuel accapare l’attention des spectateurs et siphonne leurs fonctions de compréhension et de mémorisation.

Ce qu’il faut retenir :

La télévision s’est immiscée au centre de tous les foyers et détermine désormais l'emploi du temps familial, la routine physiologique étant fréquemment synchronisée avec le journal télévisé ou les émissions préférées des spectateurs.

La consommation télévisuelle des enfants a très vite rattrapé celle des adultes, et les parents semblent faire preuve d’une étonnante permissivité. Cependant, les enfants et les adolescents sont une excellente cible pour les annonceurs, ils représentent un véritable marché de profit.

La consommation télévisuelle excessive a ainsi de nombreux effets néfastes chez les jeunes enfants, notamment concernant les troubles du langage ou les déficits précoces d’apprentissage engendrés par la pensée multitâche liée à la consommation audiovisuelle des jeunes.

Lisez la suite et soutenez un média indépendant et sans publicité

Je m’abonne

Accès illimité au site à partir de 1€

Des analyses graphiques pour prendre du recul sur les grands sujets de l’actualité

Des chroniques et des interviews de personnalités publiques trop peu entendues

Des synthèses d’ouvrages dans notre bibliothèque d’autodéfense intellectuelle

Et bien plus encore…