Le « quoi qu’il en coûte » à crédit masque un retournement économique inévitable

Le « monde d’après » le Covid s'avère être un simple miroir du « monde d’avant »… mais en pire. Fin 2023, les consommateurs ont le moral au plus bas dans tout l’Occident, ce qui entraîne une baisse de confiance pour les entreprises. Dès lors, une bascule vers une baisse de la production de l'économie est actuellement enclenchée dans beaucoup de pays, dont la France, et celle-ci ne sera hélas pas sans conséquences pour nos emplois et nos salaires. Bien que, pour le moment, « l'argent magique » dilapidé par le gouvernement camoufle les problèmes en cours. Explications.

publié le 07/12/2023 Par Olivier Berruyer

1- Une confiance du consommateur morose
2- La confiance des entreprises en net repli
3- L'indice PMI en repli, surtout dans l'industrie
Ce qu'il faut retenir


Le PIB reste un indicateur majeur de l’activité économique. Il mesure la valeur de la production d’un pays, mais également celle des revenus avec, en premier lieu, les salaires perçus. De ces notions découle logiquement l’évolution du chômage, du pouvoir d’achat, de la pauvreté, etc. Anticiper l’évolution de l’activité économique est donc particulièrement important pour chacun d'entre nous. Pour cela, il est possible d’utiliser différents indicateurs avancés, que nous allons analyser dans cet article.

L’indice de confiance du consommateur reste morose

L’indice de confiance du consommateur permet de visualiser le « moral des ménages », à partir de sondages d’opinion. Un indicateur supérieur à 100 signale un « optimisme » des consommateurs envers la situation économique future, ce qui entraîne généralement une baisse de l’épargne et une volonté de dépenser de l'argent pour des achats importants au cours des 12 prochains mois. Cela présage souvent d’un meilleur climat économique à venir. En revanche, les valeurs inférieures à 100 indiquent un pessimisme envers l’avenir, qui entraîne souvent une tendance à épargner davantage et à dépenser moins, ce qui s'avère mauvais pour l’emploi et les salaires.

En France, la confiance du consommateur – qui avait pourtant rapidement rebondi en 2021 après la chute liée à la crise du Covid – reste morose depuis le retour de l’inflation et la guerre en Ukraine. Alors qu’un plus bas a été atteint en septembre 2022 – inconnu depuis 40 ans – l’indice est à peine remonté et il redescend depuis quelques semaines, à un niveau qui n’a pas été atteint depuis 10 ans. C’est le signe que l’économie est bien loin d’être sortie de la crise.

Lisez la suite et soutenez un média indépendant sans publicité

S’abonner
Accès illimité au site à partir de 1€
Des analyses graphiques pour prendre du recul sur les grands sujets de l’actualité
Des chroniques et des interviews de personnalités publiques trop peu entendues
Des synthèses d’ouvrages dans notre bibliothèque d’autodéfense intellectuelle
Et bien plus encore....

Déjà abonné ? Connectez-vous