Les recettes de l’État sont encore inférieures à celles d'avant la crise de 2008

Depuis mars 2020, le déficit budgétaire de l’État français s’est creusé de manière spectaculaire, encore davantage qu’à la suite de la crise des subprimes. Cependant, en septembre 2021, le creusement du déficit a commencé à se résorber légèrement et s’établit à 152 milliards d’euros à la fin du troisième trimestre.

2021, un timide redressement du déficit

En 2020, le déficit français s’est creusé soudainement à partir du mois de mars, sous l’effet du ralentissement de l’économie lors du début de la crise sanitaire. Le graphique ci-dessous montre en effet que jusqu’à la moitié du mois de février, le déficit s’est creusé moins vite en 2020 qu’en 2019. Puis, le confinement du mois de mars a commencé, et l’économie s’est fortement contractée : le déficit s’est établi à 173 milliards d’euros fin 2020. Selon l’évaluation de la Cour des comptes, la crise sanitaire aurait entraîné 85 milliards d’euros de dépenses supplémentaires pour l’État par rapport à 2019.

Lisez la suite et soutenez un média indépendant et sans publicité

Choisissez votre formule, sans engagement, désabonnement facile

Je m’abonne

Accès illimité aux contenus du site

Des analyses graphiques pour prendre du recul sur les grands sujets de l’actualité

Des chroniques et des interviews de personnalités publiques trop peu entendues

Des synthèses d’ouvrages dans notre bibliothèque d’autodéfense intellectuelle

Et bien plus encore…