TAXATION DES SUPERPROFITS : LA FRANCE, DE L'ISOLEMENT À L'HYPOCRISIE

La taxation des superprofits apparaît comme l’ultime solution à la crise, dans une Europe exsangue, prise en étau entre l’OTAN et la Russie. Braquée et isolée, la France a fini par s’y résoudre, contrainte par les exigences de Bruxelles. Et propose ainsi une « chasse aux rentes » des énergéticiens… qui existait déjà. Au fond, c’est l’État français qui profite de la crise énergétique cristallisée par un fonctionnement ubuesque du marché européen intégré de l’électricité. Vous avez dit immoral ?

L’Europe, prise dans un étau géostratégique opposant l’OTAN et la Russie en Ukraine, sur fond de guerre énergétique et de déséquilibres post-covid19 persistants, s’est auto-piégée par le retour d’une inflation galopante dans un contexte de surliquidités artificielles qui inondent la planète, et de surendettements publics qui phagocytent les États. Le Vieux continent s’enfonce dans le déclin.

Lisez la suite et soutenez un média indépendant et sans publicité

Je m’abonne

Accès illimité au site à partir de 1€

Des analyses graphiques pour prendre du recul sur les grands sujets de l’actualité

Des chroniques et des interviews de personnalités publiques trop peu entendues

Des synthèses d’ouvrages dans notre bibliothèque d’autodéfense intellectuelle

Et bien plus encore…