Zone euro : La planche à billets et le risque d’hyperinflation

La masse monétaire au sein de la zone euro n’a fait que croître lors des quarante dernières années. Cette tendance est notamment due aux politiques monétaires pratiquées par la Banque Centrale européenne au début des années 2000, après la crise des subprimes et lors de la pandémie de Covid-19.

Dans un pays ou un espace géographique comme l’Union européenne, la masse monétaire en circulation est un indicateur de l’activité économique. Lorsqu’elle est en croissance, l’activité est importante, mais le risque d’inflation est plus élevé. Lorsqu’elle baisse, l’activité économique se contracte, et la consommation comme les investissements risquent de baisser. C’est pourquoi les autorités de contrôle comme la BCE surveillent de près le niveau de la masse monétaire à l’aide de trois agrégats monétaires.

Lisez la suite et soutenez un média indépendant et sans publicité

Choisissez votre formule, sans engagement, désabonnement facile

Je m’abonne

Accès illimité aux contenus du site

Des analyses graphiques pour prendre du recul sur les grands sujets de l’actualité

Des chroniques et des interviews de personnalités publiques trop peu entendues

Des synthèses d’ouvrages dans notre bibliothèque d’autodéfense intellectuelle

Et bien plus encore…