Éco-anxiété : l'inquiétant mal-être de notre siècle ?

Face à la crise climatique actuelle, l’éco-anxiété est un mot qui revient souvent dans les discussions et dans les médias, mais savez-vous vraiment ce qu'elle traduit et signifie ? Considérée comme le mal du siècle, avec plus de 2,5 millions d’éco-anxieux en France, l’éco-anxiété est devenue un problème de santé publique majeur.

publié le 12/02/2023 Par Lucie Touzi
Éco-anxiété : l'inquiétant mal-être de notre siècle ?

Le terme d’éco-anxiété a été inventé par la psychiatre et chercheuse belgo-canadienne Véronique Lapaige mais en France, ce n’est vraiment que depuis 2019 que l’éco-anxiété a pris une place importante dans notre société. Charline Schmerber, praticienne en psychothérapie, explique :

« En effet, j’ai eu une augmentation du nombre de mes patients éco-anxieux. C’est en lien avec la sortie des rapports du GIEC, les canicules comme celles de l’été dernier ou encore l’été indien qui a duré jusqu’au mois de novembre cette année… Tout cela favorise les prises de conscience et donc des besoins, parfois, d’être accompagnés. »

L’éco-anxiété se définit comme « une détresse mentale et émotionnelle qu’un individu peut ressentir en réponse à la menace du changement climatique et aux problèmes environnementaux mondiaux », confirme Pierre-Eric Sutter, psychologue du travail et psychothérapeute. Quant à la psychiatre américaine, Lise Van Susteren, elle considère l’éco-anxiété comme une détresse pré-traumatique car celle-ci est tournée vers l’avenir.

En effet, les éco-anxieux se projettent énormément et ils illustrent parfaitement ce que Montaigne écrivait au XVIe siècle : « Qui craint de souffrir, il souffre déjà de ce qu’il craint ». Ils se rendent compte que les prévisions des scientifiques, il y a plusieurs décennies, étaient véridiques, alors ils imaginent déjà des scénarios catastrophiques pour les 50 prochaines années.

Une équipe de chercheurs australo-néozélandais, pilotée par Teaghan L.Hogg, a réalisé une étude, publiée dans la revue ScienceDirect, qui établi une échelle d’évaluation permettant de diagnostiquer l’éco-anxiété. « Les résultats confirment que l'éco-anxiété est une expérience psychologique quantifiable, mesurée de manière fiable à l'aide de notre échelle d'éco-anxiété en 13 éléments, et différenciée des résultats de santé mentale », indique le groupe de scientifiques.

Lisez la suite et soutenez un média indépendant sans publicité

S’abonner
Accès illimité au site à partir de 1€
Des analyses graphiques pour prendre du recul sur les grands sujets de l’actualité
Des chroniques et des interviews de personnalités publiques trop peu entendues
Des synthèses d’ouvrages dans notre bibliothèque d’autodéfense intellectuelle
Et bien plus encore....

Déjà abonné ? Connectez-vous