Débat public : ne pas confondre nuance et « en même temps »

Emmanuel Macron représente jusqu’à la caricature l’esprit de synthèse déjà incarné par François Hollande. Il est la preuve vivante que des avis qui ne sont pas tranchés ne suffisent pas à faire preuve de nuance.

« Le grand intellectuel est l’homme de la nuance, du degré, de la qualité, de la vérité en soi, de la complexité. Il est par définition, par essence, antimanichéen » disait Malraux. On aurait toutefois tort de croire qu’il suffit d’échapper au manichéisme pour faire preuve de nuance. La surreprésentation dans les médias et chez les politiques d’opinions catégoriques tend à nous faire prendre à tort des avis peu tranchés pour des positions nuancées.

Lisez la suite et soutenez un média indépendant et sans publicité

Choisissez votre formule, sans engagement, désabonnement facile

Je m’abonne

Accès illimité aux contenus du site

Des analyses graphiques pour prendre du recul sur les grands sujets de l’actualité

Des chroniques et des interviews de personnalités publiques trop peu entendues

Des synthèses d’ouvrages dans notre bibliothèque d’autodéfense intellectuelle

Et bien plus encore…