État de droit : Bruxelles peut désormais sanctionner les États membres

Le nouveau pouvoir de sanction conféré à Bruxelles représente-t-il un progrès pour « l’Europe » ? Rien n’est moins sûr.

Dans un récent éditorial, le journal Le Monde se félicite ouvertement du pouvoir désormais donné à la Commission d’infliger des sanctions financières aux États membres qui ne respecteraient pas ce que l’on nomme à Bruxelles « l’État de droit ».

Lisez la suite et soutenez un média indépendant et sans publicité

Je m’abonne

Accès illimité au site à partir de 1€

Des analyses graphiques pour prendre du recul sur les grands sujets de l’actualité

Des chroniques et des interviews de personnalités publiques trop peu entendues

Des synthèses d’ouvrages dans notre bibliothèque d’autodéfense intellectuelle

Et bien plus encore…