Mer de Chine du Sud : une histoire en neuf traits

Au regard de Pékin, le « tracé en neuf traits » délimite les frontières maritimes de la République populaire de Chine (RPC) en mer de Chine du Sud. Une réalité intangible liée au « siècle de l’humiliation », mais aussi à l’Indochine française.

En 1907, une rumeur persistante agitait les esprits en Chine méridionale. Les Japonais se seraient installés sur l’archipel des Pratas (Dongsha en mandarin « les sables de l’Est »), un groupe d’îlots situés à mi-chemin entre Hong Kong, Taïwan et les Philippines.

Lisez la suite et soutenez un média indépendant et sans publicité

Choisissez votre formule, sans engagement, désabonnement facile

Je m’abonne

Accès illimité aux contenus du site

Des analyses graphiques pour prendre du recul sur les grands sujets de l’actualité

Des chroniques et des interviews de personnalités publiques trop peu entendues

Des synthèses d’ouvrages dans notre bibliothèque d’autodéfense intellectuelle

Et bien plus encore…