NANCY PELOSI À TAÏWAN : VERS UN CONFLIT ENTRE LA CHINE ET LES ÉTATS-UNIS ?

« Ne dites pas que nous ne vous avons pas prévenu ! ». Publiée par le China Daily, cette phrase précédait de peu l’entrée en guerre de la Chine contre l’Inde en 1962, puis contre le Vietnam en 1979. Réitérée par le journal Global Times quelques heures avant l’arrivée à Taïwan de Nancy Pelosi, présidente de la Chambre des représentants des États-Unis, cette mise en garde solennelle laisse perplexe. Sommes-nous en marche vers un conflit sino-américain ?

« Nous leur apporterons [aux Coréens] notre aide enthousiaste dans leur lutte pour l’indépendance. La même chose s’applique à Formose ». Au regard de Pékin, l’auteur de ces paroles séditieuses mériterait une sérieuse « rééducation ». Et pourtant, il s’agit là des mots de Mao Tsé-toung lui-même. Un temps, le fondateur de la République Populaire de Chine (RPC) considéra Taïwan comme une « nation secondaire » mais à part entière.

Lisez la suite et soutenez un média indépendant et sans publicité

Je m’abonne

Accès illimité au site à partir de 1€

Des analyses graphiques pour prendre du recul sur les grands sujets de l’actualité

Des chroniques et des interviews de personnalités publiques trop peu entendues

Des synthèses d’ouvrages dans notre bibliothèque d’autodéfense intellectuelle

Et bien plus encore…