Les dessous de la politique de l'Oncle Sam - Noam Chomsky

Dans Les dessous de la politique de l’Oncle Sam (1996), Noam Chomsky présente succinctement, mais avec une remarquable précision, les exactions perpétrées par les États-Unis dans le monde entier. Il y dénonce une hypocrisie morale qui masque la brutalité de leur politique.

audio

Podcast La synthèse audio

play
05:32
mutedownload
Réservé aux abonnés

L’ouvrage montre comment, depuis la Seconde Guerre mondiale, les États-Unis ont agi pour demeurer la première puissance mondiale. Les stratèges américains, George Kennan en tête, n’ont reculé devant aucun crime pour défendre les intérêts économiques américains et, ainsi, assurer leur domination sur le monde.

Ce qu’il faut retenir :

La puissance et l’influence des États-Unis sur le monde sont sans commune mesure dans l’histoire de l’humanité. Mais, comme pour tous les empires, l’expansion est la première règle de la survie. Cet élargissement constant se fait bien sûr au détriment des peuples du monde, qui sont sommés de se soumettre ou d’en subir les conséquences.

Washington ne recule devant rien : coups d’États, soutien à des groupes terroristes, invasion, propagande de masse, tout est justifiable pour la défense des intérêts américains, surtout ceux des investisseurs. Ces derniers entendent bien défendre leurs intérêts contre ceux du peuple, contre l’intérêt public.

Maintenir la masse ignorante dans l’apathie générale et la soumission est fondamental pour éviter que le système du « libre marché » ne soit remis en cause. Le véritable ennemi du gouvernement américain et des grandes entreprises est le peuple, qui menace leurs privilèges.

Biographie de l’auteur

Noam Chomsky, né en 1928 à Philadelphie, est un linguiste américain, professeur émérite de linguistique au Massachusetts Institute of Technology où il a enseigné durant l’intégralité de sa carrière. Également connu pour son activisme politique et sa critique de la politique étrangère et des médias américains, il s’affiche comme un sympathisant de l’anarcho-syndicalisme. Entre autres, il fustige l’utilisation du terme « terroriste » qui, selon lui, permet aux gouvernements de se dédouaner de la dimension terroriste de leurs propres politiques. Il est également un fervent défenseur de la liberté d’expression.

Lisez la suite et soutenez un média indépendant sans publicité

S’abonner
Accès illimité au site à partir de 1€
Des analyses graphiques pour prendre du recul sur les grands sujets de l’actualité
Des chroniques et des interviews de personnalités publiques trop peu entendues
Des synthèses d’ouvrages dans notre bibliothèque d’autodéfense intellectuelle
Et bien plus encore....

Déjà abonné ? Connectez-vous