La politique étrangère d'Emmanuel Macron : cinq ans d'échecs diplomatiques

S’il est un domaine où la nuance s’impose, c’est bien celui de la diplomatie, art de gérer les relations entre États dans un monde divers et complexe. Le quinquennat finissant d’Emmanuel Macron appelle cependant, lorsqu’on en fait le bilan, un jugement tranché et sans appel, son action diplomatique ayant abouti à des échecs dans toutes les directions où elle s’est déployée. Le caractère systématique de ces échecs laisse penser que le chef de l’État y est pour beaucoup.

Deux continents oubliés

La France, dit-on souvent, est une puissance moyenne à vocation mondiale. Le président Macron n’est pas parvenu, semble-t-il, à intégrer cette idée, si l’on en juge par le faible intérêt qu’il a porté à l’Amérique latine et à l’Asie. L’activisme diplomatique dont il a pourtant fait montre depuis 2017 a presque totalement ignoré ces deux ensembles géographiques.

Lisez la suite et soutenez un média indépendant et sans publicité

Je m’abonne

Accès illimité au site à partir de 1€

Des analyses graphiques pour prendre du recul sur les grands sujets de l’actualité

Des chroniques et des interviews de personnalités publiques trop peu entendues

Des synthèses d’ouvrages dans notre bibliothèque d’autodéfense intellectuelle

Et bien plus encore…