VERS LA FIN DE LA GUERRE AU YÉMEN ?

La guerre civile qui divise le Yémen depuis 2014 a pris un nouveau tournant depuis la déclaration d’une trêve le 2 avril 2022, pour une durée initiale de deux mois, et renouvelée le 2 juin pour deux mois supplémentaires. Largement respecté, ce cessez-le-feu ouvre une possible perspective de fin de conflit, vivement appelée de ses vœux par l’Arabie saoudite, embourbée dans une guerre coûteuse sur plusieurs plans, ainsi que par la communauté internationale, considérant la terrible crise humanitaire qui sévit dans le pays.

Des avancées significatives vers un apaisement du conflit

La guerre civile qui a éclaté au Yémen en 2014 oppose les rebelles chiites Houthis, issus de la région de Saada, dans le nord du pays, aux forces fidèles au gouvernement d’Abdrabbo Mansour Hadi, réfugié en Arabie saoudite. Fruit de divisions de longue date dans le pays, le conflit s’est régionalisé dans le courant des années 2000, devenant l’objet d’une lutte interposée entre l’Iran et l’Arabie saoudite ainsi que ses alliés, au premier rang desquels figurent les Émirats arabes unis. Les printemps arabes de 2011 ont parachevé de cristalliser ces divisions en une véritable guerre civile en 2014.

Lisez la suite et soutenez un média indépendant et sans publicité

Je m’abonne

Accès illimité au site à partir de 1€

Des analyses graphiques pour prendre du recul sur les grands sujets de l’actualité

Des chroniques et des interviews de personnalités publiques trop peu entendues

Des synthèses d’ouvrages dans notre bibliothèque d’autodéfense intellectuelle

Et bien plus encore…