« L’OPPOSITION PÉRIPHÉRIE / MÉTROPOLE EST TRÈS RÉDUCTRICE » - Hervé le Bras

Trop de généralisations empêchent de comprendre les divisions françaises. Le démographe Hervé Le Bras, chercheur à l’INED et professeur à l’EHESS, auteur de très nombreux ouvrages dont trois sont parus cette année (Le Grand enfumage, populisme et immigration dans sept pays européens, Éditions de l’Aube ; Il n’y a pas de grand remplacement, Grasset [Prix Seligmann de la chancellerie des universités] ; Tableau historique de la France. La formation des courants politiques de 1789 à nos jours, Seuil) conteste dans cet entretien certaines analyses des fractures sociales relayées par des hommes politiques ou par les grands médias. 

Laurent Ottavi (Élucid) : Les divisions françaises ont fait l’objet de multiples analyses : la France périphérique versus la France des grandes métropoles ; l’Archipel français ; le bloc populaire contre le bloc élitaire, etc. Vous paraissent-elles proches de la réalité ?

Lisez la suite et soutenez un média indépendant et sans publicité

Je m’abonne

Accès illimité au site à partir de 1€

Des analyses graphiques pour prendre du recul sur les grands sujets de l’actualité

Des chroniques et des interviews de personnalités publiques trop peu entendues

Des synthèses d’ouvrages dans notre bibliothèque d’autodéfense intellectuelle

Et bien plus encore…