Après être quelque peu remonté, l’euro s’est stabilisé en 2023, mais les inquiétudes persistent autour de la monnaie européenne, et pour cause : les différentes crises actuelles impactent significativement le monde financier. Sur plus longue période, la plupart des monnaies sont orientées à la baisse. Ce n’est pas une bonne nouvelle pour notre pouvoir d’achat international, car nos importations sont plus chères, ce qui empêche l’inflation de diminuer plus rapidement.

publié le 28/12/2023 Par Olivier Berruyer

1- L'euro toujours à un niveau bas
2- Le dollar dans les plus hauts
3- La livre à la parité, le franc suisse surévalué
4- Le rouble touché mais pas coulé
5- Chine : l'arme de la sous-évaluation
Ce qu'il faut retenir


L’or et l’argent ont permis les paiements internationaux de manière simple durant des siècles. L’apparition et le développement des monnaies nationales en papier (billets) au XIXe siècle ont conduit à la mise en place de différentes initiatives visant à organiser un système monétaire international. Un des premiers fut la mise en place d’un système d’étalon-or à partir des années 1860, afin d’arrimer toutes les grandes monnaies à l’or.

La France participa à l’Union latine fondée en 1865, qui échoua en 1927 pour les mêmes raisons qu’échouera un jour l’euro : l’impossibilité pour plusieurs grandes économies divergentes d'utiliser la même monnaie non métallique. Les accords de Bretton Woods arrimèrent les monnaies à un dollar lui-même arrimé à l’or, qui échoua en 1971. Depuis lors, les monnaies mondiales flottent entre elles au gré de la spéculation sur les marchés financiers, déséquilibrant régulièrement les échanges commerciaux. En voici les tendances récentes.

L’euro reste à un niveau bas par rapport au dollar

Toute crise internationale a immédiatement des répercussions sur la valeur des monnaies, en raison de la forte spéculation financière sur ce marché. La crise de 2022 n’a pas échappé à la règle : la crise et la différence des taux d’intérêt entre les États-Unis et l’Europe ont fortement fait baisser l’euro qui est même tombé sous la parité avec le dollar, niveau qu’il n’avait plus atteint depuis 2002. La crise ayant perdu de son intensité en 2023, l’euro est logiquement remonté depuis ses plus bas de l’automne 2022. Il fluctue depuis lors entre 1,05 et 1,10 dollar pour 1 euro, un niveau très faible pour la monnaie européenne.

Lisez la suite et soutenez un média indépendant sans publicité

S’abonner
Accès illimité au site à partir de 1€
Des analyses graphiques pour prendre du recul sur les grands sujets de l’actualité
Des chroniques et des interviews de personnalités publiques trop peu entendues
Des synthèses d’ouvrages dans notre bibliothèque d’autodéfense intellectuelle
Et bien plus encore....

Déjà abonné ? Connectez-vous