DÉSINDUSTRIALISATION, DÉFICIT COMMERCIAL : L'ÉCHEC DU LIBRE-ÉCHANGE SE POURSUIT

C’est une nouvelle brèche dans le mur des certitudes établies : un rapport du CEPII pointe du doigt l’impact négatif sur notre solde commercial du développement à l’étranger des multinationales françaises. La mondialisation n’aurait donc, dans ce domaine comme dans beaucoup d’autres, pas eu l’heureux effet escompté par ceux qui l’ont promue et qui la promeuvent encore au sommet de l’État.

Une question d’importance à l’heure où tous les partis politiques font de la réindustrialisation du pays une priorité économique.

Lisez la suite et soutenez un média indépendant et sans publicité

Je m’abonne

Accès illimité au site à partir de 1€

Des analyses graphiques pour prendre du recul sur les grands sujets de l’actualité

Des chroniques et des interviews de personnalités publiques trop peu entendues

Des synthèses d’ouvrages dans notre bibliothèque d’autodéfense intellectuelle

Et bien plus encore…