Dette privée américaine : une baisse artificielle absorbée par le secteur public

La dette des ménages et des entreprises financières américaines a diminué depuis le choc de la crise de 2008, notamment grâce à l’intervention de l’État qui a absorbé les dettes des banques privées. La dette des entreprises non financières progresse quant à elle depuis quarante ans et se situe à son niveau le plus haut depuis la Seconde Guerre mondiale.

La dette des ménages dépendante de l’immobilier

Depuis 1945, la dette des ménages américains est passée de 14 % à 80 % du PIB en septembre 2021, soit une multiplication par près de six. À noter qu’entre le milieu des années 1960 et le milieu des années 1980, l’endettement des ménages avait atteint un plateau d’endettement autour de 50 % du PIB.

Lisez la suite et soutenez un média indépendant et sans publicité

Choisissez votre formule, sans engagement, désabonnement facile

Je m’abonne

Accès illimité aux contenus du site

Des analyses graphiques pour prendre du recul sur les grands sujets de l’actualité

Des chroniques et des interviews de personnalités publiques trop peu entendues

Des synthèses d’ouvrages dans notre bibliothèque d’autodéfense intellectuelle

Et bien plus encore…