L'ALLEMAGNE, PREMIÈRE PUISSANCE MILITAIRE D'EUROPE ? UNE STRATÉGIE INQUIÉTANTE

La séquence historique engagée en 2020 avec la pandémie et approfondie en 2022 par l’intervention de la Russie en Ukraine, condamne tous les pays du monde à un effort d’adaptation à ce qui n’est rien moins qu’une nouvelle donne globale. Si cet effort promet d’être coûteux pour la plupart des pays, il l’est déjà tout particulièrement pour l’Allemagne, écartelée entre des ambitions contradictoires et confrontée aux limites de son positionnement géostratégique.

Contours d’une puissance incertaine

L’Allemagne post-guerre froide est à bien des égards un étrange État : Bismarck ne s’y reconnaîtrait pas. En effet, elle doit son importance bien plus à son poids économique qu’à sa puissance militaire ou à son influence diplomatique. La matrice de cette configuration se trouve tout entière dans la Seconde Guerre mondiale, à l’origine d’un déclassement géostratégique que rien par la suite n’a remis en cause, pas même la renaissance militaire de la RFA dans le cadre particulier de l’affrontement Est-Ouest.

Lisez la suite et soutenez un média indépendant et sans publicité

Je m’abonne

Accès illimité au site à partir de 1€

Des analyses graphiques pour prendre du recul sur les grands sujets de l’actualité

Des chroniques et des interviews de personnalités publiques trop peu entendues

Des synthèses d’ouvrages dans notre bibliothèque d’autodéfense intellectuelle

Et bien plus encore…