Conférence sur l’avenir de l’Europe : un double échec politique et démocratique

Tant sur la forme que sur le fond, la Conférence sur l’avenir de l’Europe, qui s'est achevée le 9 mai dernier, révèle l’épuisement du projet européiste.

Un exercice de communication raté

La « Conférence sur l’avenir de l’Europe » avait été lancée en 2021 à l’initiative du président français. Celui-ci en avait proposé le principe avec en tête un double objectif : d'une part, démontrer la modernité de « l’Europe » par sa capacité à mettre en œuvre un exercice de démocratie participative ; et d'autre part, contourner par ce biais les oppositions étatiques à la relance de la construction européenne sur lesquelles toutes les ambitions d’Emmanuel Macron s’étaient brisées depuis 2017.

Lisez la suite et soutenez un média indépendant et sans publicité

Je m’abonne

Accès illimité au site à partir de 1€

Des analyses graphiques pour prendre du recul sur les grands sujets de l’actualité

Des chroniques et des interviews de personnalités publiques trop peu entendues

Des synthèses d’ouvrages dans notre bibliothèque d’autodéfense intellectuelle

Et bien plus encore…