Syrie : affrontements directs entre l’Iran et Israël

Au mois de novembre dernier, Israël a bombardé des positions du Hezbollah libanais en Syrie. L’État hébreu est intervenu illégalement, en Syrie, à plusieurs reprises pour tenter de freiner la présence grandissante de l’Iran dans le pays. L’entrée de Téhéran dans le conflit syrien permet à l'Iran de stationner des troupes à proximité de la frontière israélienne pour y mener des attaques et de renforcer ses liens avec le Hezbollah. Une stratégie qu'Israël compte bien contrecarrer.

L’intervention militaire de 2011 a permis à Téhéran de maintenir un régime allié en Syrie, mais aussi de rapprocher ses forces d’Israël. Une des stratégies régionales de l’Iran est de s’appuyer et d’instrumentaliser des minorités, des communautés dans des zones situées hors de son territoire. Mais dans cette constellation de groupes et de milices, le Hezbollah libanais est l’organisation la plus puissante.

Lisez la suite et soutenez un média indépendant et sans publicité

Choisissez votre formule, sans engagement, désabonnement facile

Je m’abonne

Accès illimité aux contenus du site

Des analyses graphiques pour prendre du recul sur les grands sujets de l’actualité

Des chroniques et des interviews de personnalités publiques trop peu entendues

Des synthèses d’ouvrages dans notre bibliothèque d’autodéfense intellectuelle

Et bien plus encore…