L'Enseignement de l'ignorance - Jean-Claude Michéa

De nombreux analystes constatent la baisse de la qualité de l’enseignement en France. Jean-Claude Michéa observe cette tendance avec une profonde inquiétude, y voyant un phénomène plus grave.

audio

Podcast La synthèse audio

play
05:32
mutedownload
Réservé aux abonnés

Dans L’Enseignement de l’ignorance et ses conditions modernes (1999), Michéa nous alerte sur le déclin continu de l’intelligence critique qui, selon lui, participe à un mouvement plus large de dégradation de la société moderne.

Ce qu’il faut retenir :

La société capitaliste est caractérisée par un programme philosophique précis : l’instauration d’un Marché unifié et autorégulateur, reposant sur une certaine configuration théorique fondée sur la science, et sur une conception de l’homme comme un individu rationnel et égoïste.

L’intérêt égoïste rend impossible d’instaurer un système de valeurs, pourtant indispensables à l’existence d’une société. La société capitaliste apparaît ainsi comme une « impossibilité anthropologique » et n’a pu se développer qu’en s’appuyant sur des valeurs anciennes, qui ne dépendaient pas d’elle et pouvaient alors limiter ses effets néfastes.

Depuis Mai 68, cet équilibre se dissipe dangereusement : les réformes successives, principalement mises en œuvre par la gauche, nous mènent inexorablement vers une École du capitalisme total, dans laquelle l’enseignement de l’ignorance est maître.

Biographie de l’auteur

Jean Claude Michéa (1950-) est un philosophe français. Agrégé de philosophie depuis 1972, il enseigne ensuite en classe préparatoire au lycée Joffre à Montpellier.

L’œuvre de Michéa est une critique du libéralisme économique et politique et de ses effets atomisants et aliénants sur les individus. Dans cette perspective, il condamne la gauche progressiste, qu’il considère être, malgré les apparences, un courant de pensée issu du libéralisme. Michéa défend ainsi une tradition politique socialiste, plébéienne, ouvriériste. Reprenant à son compte l’idée d’un socialisme conservateur résistant à la fois contre le capitalisme et contre l’individualisme triomphant, son influence dépasse progressivement les milieux intellectuels de gauche et s’étend à certains cercles de réflexion conservateurs.

Lisez la suite et soutenez un média indépendant sans publicité

S’abonner
Accès illimité au site à partir de 1€
Des analyses graphiques pour prendre du recul sur les grands sujets de l’actualité
Des chroniques et des interviews de personnalités publiques trop peu entendues
Des synthèses d’ouvrages dans notre bibliothèque d’autodéfense intellectuelle
Et bien plus encore....

Déjà abonné ? Connectez-vous