La Réserve fédérale, première détentrice de la dette américaine

Alors que depuis les années 1980, la dette publique fédérale américaine était financée de façon croissante par des investisseurs étrangers, les crises des subprimes puis du Covid-19 ont redonné à la banque centrale américaine un rôle d’acheteuse de dette.

Depuis cinquante ans, quatre tendances de fond

Entre le lendemain de la Seconde Guerre mondiale et le début des années 1980, la dette publique fédérale américaine a été relativement stable, autour de 3 000 milliards de dollars. C’est à partir des années 1980, sous les deux mandats de Ronald Reagan (1981-1989), que la dette publique se met à croître significativement, comme cela est détaillé dans notre article sur l’endettement total des États-Unis.

Lisez la suite et soutenez un média indépendant et sans publicité

Choisissez votre formule, sans engagement, désabonnement facile

Je m’abonne

Accès illimité aux contenus du site

Des analyses graphiques pour prendre du recul sur les grands sujets de l’actualité

Des chroniques et des interviews de personnalités publiques trop peu entendues

Des synthèses d’ouvrages dans notre bibliothèque d’autodéfense intellectuelle

Et bien plus encore…